Historique

Le golf de Saint-Nom-La-Bretèche est né de la volonté d’un homme. En 1954, une ferme dans un petit village, à flanc de coteau entre le plateau de la forêt de Marly et la plaine de Versailles, est en vente. Daniel Féau va en devenir le propriétaire et réaliser le projet d’une vie : y construire un golf. À l’époque c’est un sport confidentiel en France.

Pour mener à bien ce projet révolutionnaire, il va s’entourer de quatorze « bâtisseurs ». Jacques de Bernard pour la logistique, Paul Bouquin pour les acquisitions foncières, Russel Page pour la réalisation de l’ensemble paysager ainsi que l’architecte Frédéric William Hawtree. Cinq ans de travaux seront nécessaires pour que la ferme et les terrains agricoles soient transformés en un golf.

Dans la cour d’honneur s’étend le putting green, en contrebas, le chipping-green a pris la place du vieux poulailler. Les anciennes écuries des chevaux de traits abritent le local du caddie-master.

Les pierres de taille soigneusement rejointoyées redonnent de l’allure aux corps de bâtiment.

En mars 1959 est inauguré le parcours Bleu. Le Rouge suivra un an plus tard. En 2000 seront inaugurés cinq trous d’entrainement complémentaires: Le parcours Blanc.

Saint-Nom-La-Bretèche, plus qu’un golf, est devenu un véritable parc paysager d’exception protégé au titre de la plaine du parc du Château de Versailles.